Un bébé panda toujours aussi mignon !

A la fin de l’été, le premier bébé panda de France a vu le jour au Zoo de Beauval. Un sacré challenge que le zoo le plus visité de France a réussi à relever après de nombreuses tentatives : faire naître un bébé panda en captivité dans l’hexagone est un véritable exploit.
Aujourd’hui, le bébé panda a presque 3 mois et pèse plus de 5 kg ; il ouvre ses yeux et tête sa maman quand il le souhaite. Retour sur cette naissance exceptionnelle.
Article co-écrit par Léna, 13 ans, Phyllis, 10 ans et Sophie, la rédac’chef

Le 4 aout 2017, Huan Huan, la femelle panda du zoo de Beauval, a donné naissance à un adorable petit mâle d’à peine 142,4 grammes ! Il a très vite pris du poids. Quand ils naissent, les pandas n’ont pas de poils, ils sont tous roses et aveugles. Le bébé a enfin ouvert les yeux mi-septembre.

 

 

Cette naissance est un exploit car la reproduction chez les pandas est très complexe. En effet, les femelles ne peuvent se reproduire que 1 à 2 jours par an ! Des spécialistes ont donc dû pratiquer une insémination artificielle. Au bout de 3 ans, leurs efforts ont enfin abouti à cet extraordinaire évènement !

 

 

Il s’appelle pour l’instant Mini-Yuan Zi (du nom de son papa Yuan Zi) car c’est la première dame chinoise et la première dame française qui choisiront son « vrai » nom dans quelques semaines.

A ce jour, il est gardé dans une loge à l’intérieur, à l’abri du public. Les visiteurs peuvent le voir sur des écrans qui retransmettent les images en direct.

 

 

 

Ce sont les seuls pandas de France. Il n’y a que 20 zoos dans le monde qui accueillent des pandas. Les pandas du Zoo de Beauval sont arrivés en janvier 2012. A cette occasion, la compagnie « FedEx Express » leur a gratuitement mis à disposition un avion spécialement décoré à leur effigie ! Mais ceux-ci appartiennent tous à la Chine et sont uniquement prêtés pour une certaine durée. Mini-Yuan Zi devra retourner en Chine à l’âge de 4 ans, quand il sera assez grand pour quitter sa maman.

 

 

 

Les pandas sont également source de beaucoup de contraintes : ils se nourrissent presque exclusivement de bambou (en moyenne 20 kg par jour) et passent plus de 14h à le mastiquer ! Pour pouvoir assurer le nourrissage de ces animaux, le parc a dû planter une grande plantation de bambous à proximité de l’enclos.

Leur cadre de vie a été totalement recréé sur 3 hectares : arbres asiatiques, cascades, sculptures et statues de marbres traditionnelles, lampions typiques…

Mais pour que Mini-Yuan Zi découvre son magnifique enclos, il  lui faudra encore attendre quelques mois !

 

Et encore des bébés !

A Beauval, de nombreuses naissances ont lieu toute l’année. Dernièrement, une fratrie de lionceaux et un éléphanteau font la joie des visiteurs.

De nouveaux rois dans la savane

Ils sont tous nés en Avril, dans la zone safari du parc : Swahali, Namiri, Tsavo et N’goro. Ils sont frères et soeurs et ce sont des lionceaux, 2 mâles, 2 femelles trop mignons. Ils sont maintenant sous la protection des plus âgés. Ils aiment leur nouvel environnement où ils s’entrainent pour devenir de vrais lions. D’ailleurs, ils imitent très souvent le cri de leur père mais tout ce qu’ils arrivent à faire, c’est un petit miaulement tout mimi.

Bienvenue à toi, Tots

Une nouvelle femelle éléphante fait son apparition à Beauval, elle s’appelle Tots. Ell est née le 19 octobre 2017. Elle est déjà très à l’aise dans son environnement. Elle rejoint Juda et Ashanti. Elle a l’air si petite à leurs côtés, surtout quand Tots préfère se protéger dans les pattes des plus anciennes. Un moment de rencontre incroyable pour ses éléphantes.

 

Micro-trottoir, par Phyllis, 10 ans

Quel est ton animal préféré ?
Zoé, 9 ans : le cheval
Arthur, 6 ans : la raie
Justine, 21 ans : un petit poisson rose du Pacifique

 

Article précédent
L’actu des 9/13 ans écrit par les 9/13 ans
Article suivant
Les BD, ils adorent !

Articles liés

Aucun résultat.

A la fin de l’été, le premier bébé panda de France a vu le jour au Zoo de Beauval. Un sacré challenge que le zoo le plus visité de France a réussi à relever après de nombreuses tentatives : faire naître un bébé panda en captivité dans l’hexagone est un véritable exploit.
Aujourd’hui, le bébé panda a presque 3 mois et pèse plus de 5 kg ; il ouvre ses yeux et tête sa maman quand il le souhaite. Retour sur cette naissance exceptionnelle.
Article co-écrit par Léna, 13 ans, Phyllis, 10 ans et Sophie, la rédac’chef

Le 4 aout 2017, Huan Huan, la femelle panda du zoo de Beauval, a donné naissance à un adorable petit mâle d’à peine 142,4 grammes ! Il a très vite pris du poids. Quand ils naissent, les pandas n’ont pas de poils, ils sont tous roses et aveugles. Le bébé a enfin ouvert les yeux mi-septembre.

 

 

Cette naissance est un exploit car la reproduction chez les pandas est très complexe. En effet, les femelles ne peuvent se reproduire que 1 à 2 jours par an ! Des spécialistes ont donc dû pratiquer une insémination artificielle. Au bout de 3 ans, leurs efforts ont enfin abouti à cet extraordinaire évènement !

 

 

Il s’appelle pour l’instant Mini-Yuan Zi (du nom de son papa Yuan Zi) car c’est la première dame chinoise et la première dame française qui choisiront son « vrai » nom dans quelques semaines.

A ce jour, il est gardé dans une loge à l’intérieur, à l’abri du public. Les visiteurs peuvent le voir sur des écrans qui retransmettent les images en direct.

 

 

 

Ce sont les seuls pandas de France. Il n’y a que 20 zoos dans le monde qui accueillent des pandas. Les pandas du Zoo de Beauval sont arrivés en janvier 2012. A cette occasion, la compagnie « FedEx Express » leur a gratuitement mis à disposition un avion spécialement décoré à leur effigie ! Mais ceux-ci appartiennent tous à la Chine et sont uniquement prêtés pour une certaine durée. Mini-Yuan Zi devra retourner en Chine à l’âge de 4 ans, quand il sera assez grand pour quitter sa maman.

 

 

 

Les pandas sont également source de beaucoup de contraintes : ils se nourrissent presque exclusivement de bambou (en moyenne 20 kg par jour) et passent plus de 14h à le mastiquer ! Pour pouvoir assurer le nourrissage de ces animaux, le parc a dû planter une grande plantation de bambous à proximité de l’enclos.

Leur cadre de vie a été totalement recréé sur 3 hectares : arbres asiatiques, cascades, sculptures et statues de marbres traditionnelles, lampions typiques…

Mais pour que Mini-Yuan Zi découvre son magnifique enclos, il  lui faudra encore attendre quelques mois !

 

Et encore des bébés !

A Beauval, de nombreuses naissances ont lieu toute l’année. Dernièrement, une fratrie de lionceaux et un éléphanteau font la joie des visiteurs.

De nouveaux rois dans la savane

Ils sont tous nés en Avril, dans la zone safari du parc : Swahali, Namiri, Tsavo et N’goro. Ils sont frères et soeurs et ce sont des lionceaux, 2 mâles, 2 femelles trop mignons. Ils sont maintenant sous la protection des plus âgés. Ils aiment leur nouvel environnement où ils s’entrainent pour devenir de vrais lions. D’ailleurs, ils imitent très souvent le cri de leur père mais tout ce qu’ils arrivent à faire, c’est un petit miaulement tout mimi.

Bienvenue à toi, Tots

Une nouvelle femelle éléphante fait son apparition à Beauval, elle s’appelle Tots. Ell est née le 19 octobre 2017. Elle est déjà très à l’aise dans son environnement. Elle rejoint Juda et Ashanti. Elle a l’air si petite à leurs côtés, surtout quand Tots préfère se protéger dans les pattes des plus anciennes. Un moment de rencontre incroyable pour ses éléphantes.

 

Micro-trottoir, par Phyllis, 10 ans

Quel est ton animal préféré ?
Zoé, 9 ans : le cheval
Arthur, 6 ans : la raie
Justine, 21 ans : un petit poisson rose du Pacifique

 

Menu