Le dessin et le coloriage, c’est génial !

 

Il n’y a pas d’âge pour dessiner, colorier, imaginer. Pour les grands comme nous, le coloriage et le dessin sont d’excellentes méthodes de détente et de relaxation. Pour les enfants, c’est encore bien plus ça !  Liliane Holstein, psychanalyste, nous donne des raisons supplémentaires de laisser à disposition des feuilles et des crayons à nos enfants.

Quelles compétences le coloriage et le dessin stimulent-elles ?

« En tout premier lieu, une aisance psychomotrice, par le tracé de lignes horizontales, verticales, des cercles. L’enfant découvre alors sa capacité à coordonner ses gestes. Il développe également un don d’observation pour pouvoir ensuite imiter ce qui l’entoure, ou représenter ses images mentales. Par la suite, il prend beaucoup de plaisir à élaborer par la parole afin d’expliquer son dessin et raconter toute une histoire. C’est d’ailleurs une source d’interprétation et de fantaisie sans fin, qui alimente sa créativité sur tous les plans. »

Quels effets le coloriage et le dessin ont-ils sur l’esprit ?

« La capacité à réaliser un dessin, à colorier apporte avant tout une réelle joie aux enfants. C’est encore plus probant, lorsque l’un des parents est près deux et devient alors témoin de leur réalisation. Le besoin de reconnaissance de l’enfant est très fort et il ne faut pas ménager son enthousiasme et ses compliments. Cette reconnaissance alliée au bonheur d’avoir su réaliser un dessin, renforce grandement sa confiance et une bonne estime de lui, dès le plus jeune âge. Le dessin et le coloriage sont aussi de véritables exutoires, en plus, d’apaiser le corps et l’esprit et d’augmenter ses capacités de concentration. »

Les enfants communiquent-il à travers leurs dessins ?

Liliane Holstein, pschynaliste

« Bien sûr, c’est d’ailleurs pour eux un vecteur de communication essentiel. Pour eux, c’est bien plus facile d’exprimer par le dessin, leurs sentiments et leur questionnement profond autant que leur sensibilité artistique. Les couleurs autant que les formes, les éléments, les personnages dessinés ou encore la pression du crayon sur le papier permet aux professionnels de la psychologie infantile de déceler beaucoup d’informations sur l’état psychique de l’enfant. Leurs choix nous informent grandement sur les pensées, les rêves, les inquiétudes non-exprimées verbalement, les peurs, d’un enfant. »

Le dessin et le coloriage ont-ils une influence positive sur le comportement général de l’enfant ?

« Toujours. Le fait de jouer à rester dans les contours sans dépasser, leur permet d’apprendre à se contrôler, ce qui a un impact très positif, sur des enfants qui ont tendance à la nervosité et à l’anxiété. Le dessin est un parfait exutoire au stress. Pour se construire psychiquement, ils ont besoin de calme et d’une alternance douce entre les périodes d’activité jeux, école, vie sociale, sport, vie familiale et de temps calmes. Ces derniers leurs permettent de vivre à leur rythme, se reposer, d’avoir une activité artistique non imposée, de lire, de rêver, de dessiner sans contrainte, colorier, peindre et même parfois de s’ennuyer un peu. Contrairement à ce que l’on pense, ce que l’on nomme ennui, est hautement créatif, car les pensées élaborées alors sont riches de rêves et d’envies et de « digestion » du réel vécu par l’enfant, le reste du temps. Tous les enfants l’expriment lors des consultations, dessiner est pour eux un temps hors du temps, une bulle de bonheur et de paix. Ils sont plus heureux et bien plus apaisés. »

 

DESSINE TA VISION DU FUTUR

Jusqu’au 31 mai 2017, faites participer vos enfants au concours de dessin de la marque Staedtler sur le thème « De petites têtes, de grandes idées ». Les enfants de 4 à 14 ans sont invités à créer une histoire en images d’au moins 3 scènes avec une introduction, une partie principale et une fin pour illustrer comment ils imaginent leur vie future.

Envoyez les dessins de votre enfant par la poste ou en le téléchargeant sur le site internet www.straedtler.fr, accompagnés du formulaire d’inscription signé par les parents.

STAEDTLER FRANCE
Référence : Petites têtes, grandes idées
64, rue Ernest Renan
92000 Nanterre – France

 

A gagner : kits créatif, livres, billets de cinéma. 1er prix pour chaque catégorie d’âge (4 à 6 ans, 7 à 10 ans et 11 à 14 ans) = un atelier pour créer un film d’animation à partir de leurs dessins.

 

 

 

 

Article précédent
5 bonnes raisons de visiter le Zoo de Beauval
Article suivant
Baguettes magiques pour toute la famille

Articles liés

Aucun résultat.

 

Il n’y a pas d’âge pour dessiner, colorier, imaginer. Pour les grands comme nous, le coloriage et le dessin sont d’excellentes méthodes de détente et de relaxation. Pour les enfants, c’est encore bien plus ça !  Liliane Holstein, psychanalyste, nous donne des raisons supplémentaires de laisser à disposition des feuilles et des crayons à nos enfants.

Quelles compétences le coloriage et le dessin stimulent-elles ?

« En tout premier lieu, une aisance psychomotrice, par le tracé de lignes horizontales, verticales, des cercles. L’enfant découvre alors sa capacité à coordonner ses gestes. Il développe également un don d’observation pour pouvoir ensuite imiter ce qui l’entoure, ou représenter ses images mentales. Par la suite, il prend beaucoup de plaisir à élaborer par la parole afin d’expliquer son dessin et raconter toute une histoire. C’est d’ailleurs une source d’interprétation et de fantaisie sans fin, qui alimente sa créativité sur tous les plans. »

Quels effets le coloriage et le dessin ont-ils sur l’esprit ?

« La capacité à réaliser un dessin, à colorier apporte avant tout une réelle joie aux enfants. C’est encore plus probant, lorsque l’un des parents est près deux et devient alors témoin de leur réalisation. Le besoin de reconnaissance de l’enfant est très fort et il ne faut pas ménager son enthousiasme et ses compliments. Cette reconnaissance alliée au bonheur d’avoir su réaliser un dessin, renforce grandement sa confiance et une bonne estime de lui, dès le plus jeune âge. Le dessin et le coloriage sont aussi de véritables exutoires, en plus, d’apaiser le corps et l’esprit et d’augmenter ses capacités de concentration. »

Les enfants communiquent-il à travers leurs dessins ?

Liliane Holstein, pschynaliste

« Bien sûr, c’est d’ailleurs pour eux un vecteur de communication essentiel. Pour eux, c’est bien plus facile d’exprimer par le dessin, leurs sentiments et leur questionnement profond autant que leur sensibilité artistique. Les couleurs autant que les formes, les éléments, les personnages dessinés ou encore la pression du crayon sur le papier permet aux professionnels de la psychologie infantile de déceler beaucoup d’informations sur l’état psychique de l’enfant. Leurs choix nous informent grandement sur les pensées, les rêves, les inquiétudes non-exprimées verbalement, les peurs, d’un enfant. »

Le dessin et le coloriage ont-ils une influence positive sur le comportement général de l’enfant ?

« Toujours. Le fait de jouer à rester dans les contours sans dépasser, leur permet d’apprendre à se contrôler, ce qui a un impact très positif, sur des enfants qui ont tendance à la nervosité et à l’anxiété. Le dessin est un parfait exutoire au stress. Pour se construire psychiquement, ils ont besoin de calme et d’une alternance douce entre les périodes d’activité jeux, école, vie sociale, sport, vie familiale et de temps calmes. Ces derniers leurs permettent de vivre à leur rythme, se reposer, d’avoir une activité artistique non imposée, de lire, de rêver, de dessiner sans contrainte, colorier, peindre et même parfois de s’ennuyer un peu. Contrairement à ce que l’on pense, ce que l’on nomme ennui, est hautement créatif, car les pensées élaborées alors sont riches de rêves et d’envies et de « digestion » du réel vécu par l’enfant, le reste du temps. Tous les enfants l’expriment lors des consultations, dessiner est pour eux un temps hors du temps, une bulle de bonheur et de paix. Ils sont plus heureux et bien plus apaisés. »

 

DESSINE TA VISION DU FUTUR

Jusqu’au 31 mai 2017, faites participer vos enfants au concours de dessin de la marque Staedtler sur le thème « De petites têtes, de grandes idées ». Les enfants de 4 à 14 ans sont invités à créer une histoire en images d’au moins 3 scènes avec une introduction, une partie principale et une fin pour illustrer comment ils imaginent leur vie future.

Envoyez les dessins de votre enfant par la poste ou en le téléchargeant sur le site internet www.straedtler.fr, accompagnés du formulaire d’inscription signé par les parents.

STAEDTLER FRANCE
Référence : Petites têtes, grandes idées
64, rue Ernest Renan
92000 Nanterre – France

 

A gagner : kits créatif, livres, billets de cinéma. 1er prix pour chaque catégorie d’âge (4 à 6 ans, 7 à 10 ans et 11 à 14 ans) = un atelier pour créer un film d’animation à partir de leurs dessins.

 

 

 

 

Menu