Emma Verde : la youtubeuse nous dit tout !

 

Vous connaissez Emma Verde ? C’est une youtubeuse de 20 ans, experte des DIY (Do It Yourself) beauté, déco et mode et en petits conseils de fille pour vos filles ! Elle croque la vie à pleines dents et raconte sa vie quotidienne sans chichis avec ses gros tracas et ses petits défauts. C’est à l’occasion de la sortie de son livre en version poche que Taz Mag l’a rencontré…

 

 

Ton livre est réédité. Quel succès ! Comment vis-tu ce qui t’arrive ?

« Très bien, merci ! Mes fans sont pour moi une grande famille. Mes abonnés ne me voient pas comme une célébrité mais plutôt comme une copine. Elles ont pour la plupart à peu près le même âge que moi alors on grandit et on partage nos expériences. C’est comme avoir des amies un peu partout autour du monde. »

Pourquoi un livre en plus de Youtube ?

« J’avais ce projet en tête depuis longtemps, même avant de commencer ma chaine Youtube. Évidemment, le fait d’avoir une grande communauté m’a beaucoup aidé à concrétiser ce rêve. Je ne pensais jamais le réaliser aussi jeune. J’avais envie de parler d’anecdotes plus personnelles sur ma vie dont je n’avais jamais parlé dans mes vidéos. L’écriture, c’était une façon de prendre le temps de mettre les bons mots sur mes histoires et d’en parler de la bonne façon puisque le dialogue est beaucoup moins spontané que dans une vidéo. Je parle par exemple de confiance en soi et d’harcèlement scolaire, des sujets qui ne sont pas faciles à aborder mais qui sont importants pour moi. »

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir Youtubeuse ?

Je regardais des vidéos de Youtubeuse américaines populaire et un jour, pour m’amuser, j’ai décidé d’en filmer une. Je ne faisais que les imiter mais j’ai quand même reçu quelques commentaires de gens que je ne connaissais pas du tout qui me disait qu’ils avaient bien aimé la vidéo. Ça m’a donné envie d’en faire une deuxième, et puis une troisème, ainsi de suite. J’ai toujours été passionné de caméras et les logiciels de montage. Faire des vidéos sur YouTube est devenu mon passe-temps favoris. Ma communauté a grandi petit à petit avec les années. J’ai réalisé l’ampleur de ma chaine lorsque j’ai fait mes premiers meet-ups ! J’étais convaincue que personne allait se déplacer, et arrivée sur place, il y avait des centaines de personnes. J’avais du mal à y croire. Je pense que c’est la que j’ai réalisé l’impact qu’ont les Youtubeurs. »

 

Comment choisis-tu tes sujets ?

« Je parle surtout de ce que j’aime au moment de tourner la vidéo. Ça peut être un endroit que j’ai visité, certains produits de beauté, des vêtements ou bien un nouveau projet. J’aime parler des choses que j’aime avec mes abonnées car on a souvent les mêmes gouts et je découvre plein de nouvelles choses en lisant les commentaires. Je fouille aussi beaucoup sur Pinterest pour trouver de l’inspiration, ou dans des petits magasins de décorations et papeteries. Ensuite, je note ce que j’ai envie de dire. Je fais une liste de points importants que je n’ai pas envie d’oublier. Je bois un bon café, j’installe mon équipement de tournage et je commence ! Aussi simple que ça ! Je tourne quand j’ai de l’inspiration et que j’ai envie de parler devant une caméra. Si je ne suis pas dans mon assiette, je trouve ça très difficile de tourner. J’aime le fait que mes vidéos remontent le moral à mes abonnées, ou du moins, les font sourire un peu. J’ai envie de rester positive sur ma chaine. Pour les sujets, je peux parler de choses tellement différentes d’une semaine à l’autre que je ne sais jamais quels nouveaux sujets je vais aborder. »

Combien de temps ça te prend ?

« Ça dépend du style de vidéo que je tourne. Par exemple si c’est des tenues, j’ai besoin de trouver dans quel lieu tourner, d’engager un cameraman, de choisir mes vêtements et accessoires. Le montage est beaucoup plus long aussi. Mais si c’est seulement une vidéo où je parle dans ma chambre, c’est beaucoup moins long. Je dirais que ça me prend entre 3 et 4 jours complet. Je suis très difficile sur le tournage et le montage donc ça me prend souvent plus de temps que d’autres de mes amies youtubeuses. C’est un défaut qui m’énerve chez moi donc j’essaye d’être moins perfectionniste. »

 

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui voudraient devenir Youtubeur ?

« De rester soi-même. C’est le plus important. Il ne faut pas essayer de recopier ce qu’on voit ailleurs ou ce qui est à la mode. Les modes changent tout le temps de toutes façons. C’est beaucoup mieux de suivre ce que vous avez vraiment envie de faire. Une fois qu’on a trouvé ce dont on veut parler, il faut beaucoup travailler et ne pas abandonner. Il y a beaucoup de chaines sur Youtube et c’est difficile de sortir du lot et de fidéliser un public. Mais si vous êtes passionnée, rien n’est impossible.

Et toi, quelles sont tes vidéos préférées ?

« Celles sur ma chaine, bien sûr ! et surtout outes mes vidéos de voyages. Elles me rappellent de beaux souvenirs et ce sont toujours mes préférés à filmer et à monter. »

 

A lire : « Suivez-moi ! », éditions Pocket Jeunesse / PKJ, 8,95 €

 

https://www.youtube.com/watch?v=3sx31Rtp19I

Article précédent
Faites sauter les crêpes !
Article suivant
Concours photos Wipplay & Nature et découvertes

Articles liés

Aucun résultat.

 

Vous connaissez Emma Verde ? C’est une youtubeuse de 20 ans, experte des DIY (Do It Yourself) beauté, déco et mode et en petits conseils de fille pour vos filles ! Elle croque la vie à pleines dents et raconte sa vie quotidienne sans chichis avec ses gros tracas et ses petits défauts. C’est à l’occasion de la sortie de son livre en version poche que Taz Mag l’a rencontré…

 

 

Ton livre est réédité. Quel succès ! Comment vis-tu ce qui t’arrive ?

« Très bien, merci ! Mes fans sont pour moi une grande famille. Mes abonnés ne me voient pas comme une célébrité mais plutôt comme une copine. Elles ont pour la plupart à peu près le même âge que moi alors on grandit et on partage nos expériences. C’est comme avoir des amies un peu partout autour du monde. »

Pourquoi un livre en plus de Youtube ?

« J’avais ce projet en tête depuis longtemps, même avant de commencer ma chaine Youtube. Évidemment, le fait d’avoir une grande communauté m’a beaucoup aidé à concrétiser ce rêve. Je ne pensais jamais le réaliser aussi jeune. J’avais envie de parler d’anecdotes plus personnelles sur ma vie dont je n’avais jamais parlé dans mes vidéos. L’écriture, c’était une façon de prendre le temps de mettre les bons mots sur mes histoires et d’en parler de la bonne façon puisque le dialogue est beaucoup moins spontané que dans une vidéo. Je parle par exemple de confiance en soi et d’harcèlement scolaire, des sujets qui ne sont pas faciles à aborder mais qui sont importants pour moi. »

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir Youtubeuse ?

Je regardais des vidéos de Youtubeuse américaines populaire et un jour, pour m’amuser, j’ai décidé d’en filmer une. Je ne faisais que les imiter mais j’ai quand même reçu quelques commentaires de gens que je ne connaissais pas du tout qui me disait qu’ils avaient bien aimé la vidéo. Ça m’a donné envie d’en faire une deuxième, et puis une troisème, ainsi de suite. J’ai toujours été passionné de caméras et les logiciels de montage. Faire des vidéos sur YouTube est devenu mon passe-temps favoris. Ma communauté a grandi petit à petit avec les années. J’ai réalisé l’ampleur de ma chaine lorsque j’ai fait mes premiers meet-ups ! J’étais convaincue que personne allait se déplacer, et arrivée sur place, il y avait des centaines de personnes. J’avais du mal à y croire. Je pense que c’est la que j’ai réalisé l’impact qu’ont les Youtubeurs. »

 

Comment choisis-tu tes sujets ?

« Je parle surtout de ce que j’aime au moment de tourner la vidéo. Ça peut être un endroit que j’ai visité, certains produits de beauté, des vêtements ou bien un nouveau projet. J’aime parler des choses que j’aime avec mes abonnées car on a souvent les mêmes gouts et je découvre plein de nouvelles choses en lisant les commentaires. Je fouille aussi beaucoup sur Pinterest pour trouver de l’inspiration, ou dans des petits magasins de décorations et papeteries. Ensuite, je note ce que j’ai envie de dire. Je fais une liste de points importants que je n’ai pas envie d’oublier. Je bois un bon café, j’installe mon équipement de tournage et je commence ! Aussi simple que ça ! Je tourne quand j’ai de l’inspiration et que j’ai envie de parler devant une caméra. Si je ne suis pas dans mon assiette, je trouve ça très difficile de tourner. J’aime le fait que mes vidéos remontent le moral à mes abonnées, ou du moins, les font sourire un peu. J’ai envie de rester positive sur ma chaine. Pour les sujets, je peux parler de choses tellement différentes d’une semaine à l’autre que je ne sais jamais quels nouveaux sujets je vais aborder. »

Combien de temps ça te prend ?

« Ça dépend du style de vidéo que je tourne. Par exemple si c’est des tenues, j’ai besoin de trouver dans quel lieu tourner, d’engager un cameraman, de choisir mes vêtements et accessoires. Le montage est beaucoup plus long aussi. Mais si c’est seulement une vidéo où je parle dans ma chambre, c’est beaucoup moins long. Je dirais que ça me prend entre 3 et 4 jours complet. Je suis très difficile sur le tournage et le montage donc ça me prend souvent plus de temps que d’autres de mes amies youtubeuses. C’est un défaut qui m’énerve chez moi donc j’essaye d’être moins perfectionniste. »

 

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui voudraient devenir Youtubeur ?

« De rester soi-même. C’est le plus important. Il ne faut pas essayer de recopier ce qu’on voit ailleurs ou ce qui est à la mode. Les modes changent tout le temps de toutes façons. C’est beaucoup mieux de suivre ce que vous avez vraiment envie de faire. Une fois qu’on a trouvé ce dont on veut parler, il faut beaucoup travailler et ne pas abandonner. Il y a beaucoup de chaines sur Youtube et c’est difficile de sortir du lot et de fidéliser un public. Mais si vous êtes passionnée, rien n’est impossible.

Et toi, quelles sont tes vidéos préférées ?

« Celles sur ma chaine, bien sûr ! et surtout outes mes vidéos de voyages. Elles me rappellent de beaux souvenirs et ce sont toujours mes préférés à filmer et à monter. »

 

A lire : « Suivez-moi ! », éditions Pocket Jeunesse / PKJ, 8,95 €

 

https://www.youtube.com/watch?v=3sx31Rtp19I

Menu